Retour sur la réunion du 30 janvier à St Antonin

Nous étions 25 dans la salle des fêtes pour des échanges très respectueux et très constructifs.

Au cours de la soirée, nous avons demandé à chacun de s’exprimer. En voici une compilation.

(en début de réunion) Quelle est la source principale de la dette publique ?

L’emprunt.
La finance.
L’usure (les intérêts).
La loi de 1973 puis l’article 123 du Traité de Lisbonne.
La cupidité sans borne des financiers.
Le mode de financement par le crédit avec intérêts.
Avons-nous vécu au dessus de nos moyens ??
Peut-on imaginer une économie sans le système boursier et toutes ses dérives ?
Que fait la police ?!
Une dette à ce point ne peut être dûe qu’à une gestion désastreuse !!! Mais au fait auprès de qui a-t-elle été contractée ? Le « contrat » n’était-il pas pourri dès le début ?!!
L’emprunt.
Les cadeaux faits aux riches.
Les conséquences de la loi de 1973 et ses suivantes.
Je n’ai pas envie de jouer au jeu de la dette.
La dérégulation à outrance.
La compétition.
La délocalisation.
Les emprunts avec intérêts.
Les fonctionnaires, l’armée…
Les intérêts.
La baisse des recettes.
L’argent roi.
La recherche du toujours plus (de monnaie).

(en milieu de réunion)
Quand je pense à la crise deS detteS publiqueS, je crains :

Pas grand chose.
Qu’on ne se laisse manipuler.
Qu’au nom de cette dette, on continue de saccager l’école (qui forme la population de la prochaine génération) et la santé.
Que les néo-conservateurs en profitent pour accélérer leurs réformes.
La disparition des services publics.
Qu’elle continue à croître pour nous asservir toujours plus.
Qu’on n’arrive pas à la rembourser et qu’elle grossisse encore.
Que tout devienne inabordable, introuvable, que tout devienne plus « dur ».
De passer une mauvaise nuit !
Que ça continue à augmenter.

Quand je pense à la crise deS detteS publiqueS, j’aimerais :

Que l’on arrête d’en parler.
Qu’on réfléchisse à des alternatives.
Que les médias arrêtent de nous saoûler avec cette notion qui dans mon quotidien n’a pas d’incidence réelle.
Que les citoyens réalisent que ce système ne profite qu’à quelques uns au détriment de tous.
Un moratoire sur l’article 123.
Une réforme fiscale pour rétablir les recettes de l’État.
Une révolution citoyenne française / européenne / mondiale.
Que l’on emprunte à des taux d’intérêts beaucoup plus faibles et à la Banque Centrale.
Que chacun reprenne en main politiquement le destin de la société.
Que personne n’y croit.
Réfléchir encore avec des non convaincus.
Les politiques reprennent le pouvoir aux banques.
Que la dette soit un révélateur pour une prise de conscience sur notre modèle de société.

Ce que JE peux faire, tout de suite :

Sortir du système bancaire (ne plus emprunter…).
Aucune idée ?!
Consommer le plus possible local, faire circuler le moins possible d’argent, faire du troc.
Militer politiquement pour essayer de faire évoluer le problème et pour que le politique reprenne le contrôle de la finance.
Porter à la connaissance de tous les réalités sur la dette.
Faire circuler les informations.
Discuter avec mes voisin-e-s.
Acheter le plus possible aux producteur-trice-s locaux.
Militer pour le débat public.
Arrêter d’être une vache à lait pour les banques d’affaires.
Participer à une économie locale ouverte sur l’humain et l’écologie.
Adhérer à ATTAC.
Répercuter les informations récoltées ce soir dans mon entourage, auprès de mes collègues.
Passer au crible les propositions économiques et sociales des candidats aux présidentielles et faire un choix éclairé !!
Mettre en place une monnaie solidaire.
Limiter sinon éviter d’alimenter le système financier.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :