Retour sur la réunion du 16 janvier à Monclar

Source : La Dépêche

« Une cinquantaine de personnes s’est retrouvée à l’invitation du Collectif 82 pour un audit citoyen de la dette publique. Autour d’une vidéo et de différentes diapositives, les participants ont compris que les dépenses publiques ne sont en rien responsables de l’emballement de la dette: la part des dépenses publiques dans le produit intérieur brut (richesses produites chaque année par les entreprises situées sur le sol français) était de 21% en 1978 et se situe encore autour de 20%. Le gonflement de la dette est dû essentiellement à deux facteurs:

– L’impossibilité pour l’état de se financer auprès de sa banque centrale, ce qui l’oblige à dépendre de banques privées et de taux de prêts bien plus élevés;

– La baisse des recettes de l’état. Les ménages et les entreprises les plus riches sont, en effet, de moins en moins taxés: le taux d’imposition de la tranche des plus hauts revenus est passé de 65% en 1986 à 40% en 2007.

Tout au long de la soirée, on a assisté à un débat très riche entre des participants désireux de comprendre les mécanismes économiques et les représentants du Collectif 82. Les citoyens présents ont ainsi compris qu’une réelle volonté politique pouvait modifier cet aberrant système financier et que la société civile devait avoir un rôle important à jouer en donnant son avis sur les décisions à prendre. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :